La citation qui m’a décidé à me lancer

La citation qui m’a décidé à me lancer

Un jour, à la fin d’un cours d’acupuncture, le responsable pédagogique de l’école où j’apprenais la médecine chinoise est venu nous faire ses adieux. Avec sa femme, Edouard (le prénom a été changé) avait décidé de changer de voie. Je ne sais plus ce qu’il comptait faire, mais ça n’avait pas grand-chose à voir.

« La confiance en soi est le premier secret du succès. » Ralph Waldo Emerson (1803-1882), philosophe.

L’école est finie

C’était son dernier jour dans l’établissement. Visiblement ému, il fit un bref discours devant tous les élèves présents dans la salle. Au cours de son allocution, il nous remercia chaleureusement pour tous les moments agréables et enrichissants qu’il avait partagé avec nous. Puis avant de prendre congé, il plongea la main dans sa poche, en tira une feuille de papier plié et nous lut une citation qu’il avait préparée.

Oui, mais comment ?

A cette époque de ma vie, je n’étais pas encore très sûr de vouloir abandonner mon ancien métier pour embrasser une carrière dans le bien-être. Même si ce domaine me passionnait, un changement de cap me paraissait risqué. La peur me retenait encore. J’avais une bonne situation et j’aimais bien mon métier. Envisager une nouvelle orientation dans ces conditions soulevait chez moi beaucoup de questions. La plupart commençaient par « comment ».

Je prends ma décision

Lorsqu’Edouard lu la citation, le « comment » n’eut plus d’importance : il s’évanouit sur-le-champ. Tout s’éclaira ! Et je décidai à cet instant précis de me lancer dans le bien-être, de faire enfin ce nouveau métier qui me tentait depuis si longtemps. Ce texte pulvérisa en un éclair toutes mes réticences, toutes mes peurs. Je n’avais plus aucun doute, plus de questions, mais la certitude que c’était le moment. Comme si à travers ces mots, un signe m’était envoyé.

Je reçois un cadeau

Après avoir terminé son allocution, Edouard replia sa feuille, la remis dans sa poche, nous salua une dernière fois, puis se dirigea vers la porte. Curieux de connaître la source de sa citation, je le rattrapai avant qu’il ne quitte la salle. Je lui demandai donc d’où venait ce texte si vibrant. Pour toute réponse, il ressortit simplement la feuille de sa poche et me la tendit avec un grand sourire, le sourire de celui qui sait qu’il a fait le bon choix, même si les résultats ne sont pas encore là. Puis il sortit définitivement.

Je l’encadre

Une fois rentré chez moi, j’ai tapé le texte en gros caractères sous une police choisie minutieusement. Je l’ai imprimé sur un beau papier. Et après l’avoir encadré, je l’ai affiché dans mon bureau, bien en vue, de sorte qu’il était toujours dans mon champ de vision. A chaque fois que je levais les yeux de mon ordinateur ou de ma feuille pour réfléchir, mes yeux tombaient irrésistiblement sur le cadre. A chaque fois que je rêvassais, mon regard s’appuyait sur ces phrases.

Une vie de défis

Le texte était extrait d’un ouvrage de William Hutchison Murray : The Scottish Himalayan Expedition (1951). W. H. Murray (1913-1996) était un écrivain et alpiniste écossais. La majorité de ses livres traite d’alpinisme : Highlands, Everest, Himalaya… Sa première œuvre, parue en 1947,  fut écrite dans les prisons nazies. L’ultime, son autobiographie The Evidence of Things Not Seen, fut publié à sa mort.

La citation originale

Voici la version originale de la citation : « Until one is committed, there is hesitancy, the chance to draw back, always ineffectiveness. Concerning all acts of initiative (and creation), there is one elementary truth, the ignorance of which kills countless ideas and splendid plans: that the moment one definitely commits oneself, then Providence moves too. All sorts of things occur to help one that would never otherwise have occurred. A whole stream of events issues from the decision, raising in one’s favour all manner of unforeseen incidents and meetings and material assistance, which no man could have dreamt would have come his way. »

La version française

Et voici la traduction en français : « Jusqu’au moment où l’on s’engage, il n’y a qu’hésitation, occasion de renoncer, et toujours inefficacité. Concernant tous les actes exigeant initiative (et création), il est une vérité élémentaire dont l’ignorance tue d’innombrables idées et de magnifiques projets : c’est qu’à l’instant où l’on s’engage pour de bon, alors la Providence se met aussi en mouvement. Toutes sortes d’aides interviennent qui, autrement, ne se seraient jamais manifestées. Un vaste courant d’événements découle de cette décision, plaçant sur notre chemin toutes sortes d’aventures et de rencontres imprévues, de soutiens matériels, dont aucun n’aurait osé rêver. »

Le pouvoir de l’engagement

Ce texte m’accompagne depuis mes débuts. J’ai souvent eu l’occasion d’éprouver la véracité de ces propos. Aujourd’hui encore, je m’appuie sur les mots de W. H. Murray pour mes projets, qu’ils soient personnels ou professionnels. Quand je doute, je pense à ce texte et je retrouve la foi. L’engagement recèle un pouvoir insoupçonné qui ne se révèle que lorsque le pas est franchi.

Et vous, avez-vous une citation fétiche ? Partagez-la dans les commentaires.

 

By | 2015-12-25T08:37:21+00:00 13 octobre 2015|Categories: Business, Savoir-être|Tags: |5 Comments

5 Comments

  1. Orel 03.11.2015 at 17:41 - Reply

    Merci Eric, tu viens de me rappeler que l’Univers te nourrit toujours quand tu es sur « le bon chemim ».
    Aurais tu quelques conseils pour quelqu’un qui se lance dans le bien-être, en terme de formation/marketing ?
    Bien à toi.

    Aurélien

    • Eric Bah 03.11.2015 at 19:36 - Reply

      Aurélien, je te remercie de me lire. Tous les conseils que je peux donner grâce à mon expérience seront sur ce blog. Il faut juste le temps que j’écrive les articles.

  2. Tiphaine 16.10.2015 at 16:59 - Reply

    Magnifique! Merci Eric pour ce partage!

    • Eric Bah 17.10.2015 at 07:54 - Reply

      Je te remercie pour tes encouragements Tiphaine.

  3. chapiro 14.10.2015 at 13:19 - Reply

    Etonnant de verité…

Leave A Comment